10 août 2015

1114 – Le papier résiste encore à l’assaut du numérique


C’est ce que nous rappelle Mikaël Olivier dans un article intitulé « Le numérique devait tuer le papier, mais... c'est plus compliqué que ça » publié sur le site Web de L’Express.  

« Prenez-le comme une expérience: une journée sans se servir de papier. Une seule. Pas de courrier. Pas de journal. Pas de post-it. Pas de livre. Pas de document physique au bureau. Pas d'imprimante à la maison non plus. Pas de photocopie. Rien. Tout sur le téléphone, la tablette ou l'ordinateur. Ce monde dématérialisé vous paraît bien virtuel. Il pourrait le rester longtemps. Présentées depuis une décennie comme la grande victime du tournant numérique, les fibres cellulosiques végétales - le papier, pour les intimes - restent présentes dans de nombreux usages. Son industrie a pris le parti de se réinventer. Il fait, aujourd'hui, mieux que résister. »


Car il semble qu’on « perçoit mieux les choses sur du papier »

1 commentaire:

Jonathan Guilbault a dit...

Je suis d'avis que le papier ne disparaîtra pas. J'aime bien faire la comparaison avec la radio lorsque la télévision est devenue accessible au commun des mortels. On prévoyait sa disparition. Pourtant, elle existe encore aujourd'hui dans un rôle plus défini et moins universel. Une niche pourrait-on dire (je pense par exemple dans une voiture ou elle a encore toute sa place). Je me risque même à dire qu'il en va de même pour la télévision vis-à-vis l'internet. Mais ça, c'est une autre histoire.

Pour en revenir au papier, je crois justement qu'on assiste depuis plusieurs années à ce passage. Le papier ne va pas disparaître, mais trouver une niche dans laquelle il aura toute sa raison d'être ou à tout de moins, toujours présent, mais à moindre mesure. Les exemples cités dans l'article en sont de bonne piste, je crois.

Voilà, une simple idée qui germe tranquillement. Vrai ou pas? Aucune idée, mais tranquillement j'ai cette conviction.