1 oct. 2010

319 - La taille des cédéroms : une exigence de Beethoven


Saviez-vous que la taille du cédérom, inventé en 1980 par les ingénieurs de Philips et Sony pour enregistrer et lire de la musique, a été déterminée par la durée d’enregistrement de la Symphonie n° 9 en ré mineur, op. 125 de Ludwig Van Beethoven? Vous êtes-vous demandé pourquoi la durée d’enregistrement était de 74 minutes et non pas de 75? Et que les 12 cm de diamètre sont aussi devenus la norme pour les dévédés et les Blurays?

Au départ, pour être en mesure d’y enregistrer les deux faces d’un disque de vinyle 33 tours, les ingénieurs évaluèrent d’abord que le cédérom devait permettre d’y stocker 60 minutes de musique, soit sur une surface de 11,5 cm de diamètre. Cependant, le patron de Sony, Norio Oga, qui était un admirateur de la célèbre symphonie, souhaitait pouvoir écouter la version dirigée par Herbert Von Karajan qui durait 66 minutes. Il demanda alors aux ingénieurs d’augmenter la capacité d’enregistrement des futurs disques optiques. Ceux-ci, par prudence, recherchèrent la version la plus longue jamais enregistrée : elle datait de 1951 et durait 74 minutes. D’où la mise en marché de disques de 12 cm avec une capacité d’enregistrement de 74 minutes.

Source : Radio-Canada, Espace-Musique, 7 septembre 2010.

Michel Roberge

1 commentaire:

sodossi a dit...

cela témoigne de l'évolution positive de DAME science hormis le revers de celle-ci en matière de conservation, traitement et de la diffusion de l'information.