23 avr. 2012

545 – Et un rose... pour l'amour de l'écriture et des livres

En 1991, j’étais à Barcelone le 23 avril. Une amie catalane, alors directrice de la Biblioteca de Catalunya, m’avait offert une rose rouge que lui avait remis notre chauffeur de taxi qui nous amenait dîner (comme au Québec, on dîne le midi en Catalogne) dans un restaurant typique de la capitale. Devant ma surprise du moment, elle m’expliqua que chaque année, à pareille date, jour de la fête de la Sant Jordi, patron et symbole de l'identité des Catalans, ceux-ci et particulièrement les libraires offraient une rose à l’achat de chaque livre. Une tradition qui remonte au Moyen-âge.

Elle m’expliqua alors qu’un récit de Jacques de Voragine dans La Légende dorée relatait la victoire de Sant Jordi sur le dragon. En lui tranchant la tête, le sang de la bête fit jaillir un rosier duquel le chevalier remit une des roses à sa princesse. Pour lui témoigner son amour, celle-ci lui offrit alors un livre. Elle m'apprit également qu’en 1926, la Chambre des libraires de Barcelone avait créé le Jour du livre et de la rose devant être célébré chaque année le 23 avril, date anniversaire de la mort en 1616 de Miguel de Cervantes, de William Shakespeare et d'Inca Garcilaso de la Vega.

Cette tradition est maintenant pérennisée dans près de 80 pays depuis qu’en 1995, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture a décrété le 23 avril Journée mondiale du livre et du droit d'auteur.

Je profite donc de cette journée pour offrir cette rose vituelle à toutes les personnes du métier qui se commettent dans l'écriture sur papier ou sous forme technologique et qui sont de fidèles lectrices de ces carnets.

Michel Roberge

1 commentaire:

Vinyet Panyella a dit...

Merci, Michel. Je me'n souviens. J'ai copié ton post dans mon facebook et aussi a Google +.
Cette année je fête Sant Jordi à Sitges, ce beau jour de printemps.